Actualités - Le blog d'Arcange Cuisines et bains

Salle de bains - Norme NF C 15-100

Norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 divise la salle de bain en quatre volumes distincts, à l'intérieur desquels sont autorisés trois types d'installation :

Volume 0 : il concerne la baignoire et le receveur de douche. Tout matériel électrique y eststrictement interdit.

Volume 1 : au-dessus de la baignoire (en partant du sol et jusqu'au-dessus du fond du receveur de douche). Tolère un éclairage basse tension 12 V si le transformateur de sécurité se trouve en volume 2 ou 3.

Volume 2 : c'est la zone située à moins de 60cm de la douche ou de la baignoire et sur 3m de hauteur. Accepte un éclairage et une armoire de toilette éclairée de classe I et II (protégés des aspersions d'eau).

Volume 3 : au-delà de 60cm de la douche et de la baignoire. Est autorisé le matériel de classe I et II (protégé des projections d'eau verticale).

LAVE-LINGE
En ce qui concerne la possibilité d'installation d'un lave-linge ou d'un sèche-linge, il faudra un circuit spécialisé par application. L'installation n'est pas autorisée dans les volumes 0, 1 ou 2. En revanche, elle est possible en volume 2 si transformation en volume 3 par cloison ou paroi.


Métré (vérification des cotes) d'une cuisine ou d'une salle de bains

Metré cuisine salle de bains

Selon l'article L. 111-1 du code de la consommation, tout professionnel vendeur de biens ou prestataire de services est tenu d'une obligation d'information à l'égard du consommateur et ne saurait lui proposer de signer un bon de commande sans avoir au préalable pris les mesures et relevés nécessaires à son domicile.

En d'autres termes, la signature du contrat de vente doit intervenir postérieurement au métré et à l’analyse technique qui sont effectués au domicile du client par le cuisiniste.

En cas de litige, il appartient au vendeur de prouver qu'il a bien exécuté cette obligation.

Induction ou vitrocéramique : en quoi est-ce différent ?

plaque vitrocéramique cuisine 74 Arcange

L’induction :

La table à induction fonctionne à partir d’un aimant placé sous chaque zone d’une plaque en verre spécial qui émet un champ magnétique. Ces ondes viennent chauffer les aliments directement dans une casserole ou poêle en métal ferreux, tandis que la plaque de verre reste froide.

Aussi, tous les matériaux ne sont pas adaptés à une cuisson sur table à induction. Ne fonctionnent que les casseroles en fonte, en acier, ou équipées d'un disque ferromagnétique.

Puissantes et surtout rapides, les tables de cuisson à induction disposent de foyers indépendants de forte puissance, pouvant aller de 50W à 3300W ou 4600W grâce à un booster qui permet d’augmenter temporairement la puissance de certains foyers, réduisant ainsi le temps de cuisson d’un peu plus de 50%. La température peut être ajustée précisément et instantanément. Elles permettent donc de préparer aussi bien des sauces délicates que de saisir des viandes en quelques secondes.

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, une table à induction permet de réaliser d’importantes économies d’énergie : de 40 à 60% par rapport aux autres sources d’énergie.

La vitrocéramique :

Elle est équipée d’un plan de cuisson en verre vitrocéramique et de résistances chauffantes qui rougeoient et montent rapidement en température. Elles ont une très légère inertie et maintiennent les aliments au chaud.

Attention aux enfants ! En effet, contrairement à l'induction, la plaque reste très chaude immédiatement après utilisation


Suivez-nous

Toutes les dernières infos sont ici !